KOUNTRASS 178eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Toute la terre appartient au Saint, béni soit-Il…

La période est terriblement douloureuse. Il se peut que depuis un siècle, marqué par la généralisation de l’information mondialisée, en dehors des pogroms de Russie et de la Shoah la tension n’ait jamais été aussi forte qu’aujourd’hui entre notre Peuple et les Nations. Les Juifs réunis à la synagogue de la Roquette juste pour lire des Tehilim, le 13 juillet, et d’autres encore, ceux qui ont vécu le jet d’un cocktail Molotov sur la synagogue d’Aulnay ou l’échauffourée à la rue des Tournelles, peuvent témoigner du fait qu’ils ne sont pas passés loin d’un réel pogrom. A Paris, en 2014 ! Quant aux Juifs vivant en Erets Israël… Et, quand on entend ou lit ce que disent les gens, la vox populi, on ne peut qu’être choqué : il est vrai que les frappes israéliennes contre Gaza ont coûté la vie à plus de 2000 gazaouïs (en suite à des milliers de sorties aériennes, ce qui laisse rêveur quant à l’efficacité de l’aviation israélienne si son but était de tuer), mais qu’est-ce, par rapport aux centaines de milliers de musulmans tués au courant des luttes fratricides en Syrie, en Irak, et dans tant d’autres endroits de par le monde ? Abou Mazen n’hésite cependant pas à parler de génocide à Gaza… Pourtant, non seulement Israël se livre à un combat de légitime défense, mais encore il le fait en prenant toutes les précautions possibles : en téléphonant aux gens avant les attaques, en lançant, le cas échéant, une première salve contre les immeubles que l’armée veut détruire, pour bien montrer que la menace est sérieuse, avant de s’exécuter, quelques minutes plus tard. Quand il est question d’intensifier le travail militaire dans une partie de Gaza, des tracts sont lancés, afin d’avertir la population (au grand dam du ‘Hamas, qui exige, sans grand succès, que les civils reviennent à leur place…). Dans quelle guerre au monde a-t-on entendu parler d’une telle conduite ?

 

Logo de Kountrass

 

Tout cela nait du fait de l’occupation d’Israël de terres palestiniennes”, entend-on et lit-on partout. Malheureusement, les réponses cinglantes que nous pouvons apporter à cette affirmation ne sont pas diffusées, publiées, criées sur la place publique, et c’est plus que regrettable. Nous sommes tombés dans le piège de ceux qui ont construit le “peuple palestinien” voici quelques décennies, comme l’a déclaré en son temps le regretté Benny Lévy zal. Ce dernier savait pertinemment que cette entité avait été construite de toute pièce par le KGB et mis à l’honneur par la Gauche prolétarienne et autres officines d’extrême gauche. Auparavant, selon le témoignage de tous les voyageurs, tels Lamartine, Chateaubriand, Mark Twain, le pays était quasiment vide, n’y habitaient que quelques familles bédouines et autres, venues d’autres pays, sans former une quelconque entité. En un mot : le désert. Mais ici encore la Voix de la Tora n’est pas entendue : elle devrait être proclamée avec force et puissance ! « Si les peuples du monde venaient à nous dire : “Vous êtes des voleurs, c’est par la violence que vous avez conquis les terres des sept nations” » – nous pouvons rétorquer avec ce qu’écrit Rachi, dans son commentaire sur la Tora, premier chapitre, premier verset… « On leur répondrait : “Toute la terre appartient au Saint, béni soit-Il. C’est Lui Qui l’a créée et Il l’a donnée à qui bon Lui semble (cf. Yirmiahou/Jérémie 27,5). Par un acte de Sa volonté, Il l’a donnée à ces peuples, et par un autre acte de Sa volonté, Il l’a reprise pour nous la donner à nous” ». Bien entendu, pour pouvoir se prévaloir de cette promesse divine accordée aux enfants d’Israël, sur la base de laquelle les Juifs sont revenus en Terre sainte, il faut adhérer à la Tora et pratiquer ses commandements. Mais qu’au moins ceux qui vivent selon la Tora qu’ils rappellent cette réalité première. Il est vrai aussi, pour que cette affirmation puisse être entendue, il faut avoir en face de soi, des interlocuteurs qui acceptent de penser que le monde est dirigé par l’Eternel, ou qui n’aient pas falsifié la Tora en leur faveur comme le font les musulmans. Mais nous n’avons pas de doute que cette vérité, si elle est affirmée sans hésitation, peut éliminer une grande partie des arguments qui nous sont opposés. Enfin n’est-ce pas le moment ou jamais de prier pour que la volonté de l’Eternel soit de nous donner à nouveau la Terre qu’Il nous a promise, sans contestations ni luttes, afin que nous puissions y vivre en sécurité, chacun sous sa vigne, et chacun sous son figuier (cf. Melakhim/Rois 5,5) !

OU

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut