ADAR

KOUNTRASS 154eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Lendemain de Passa’h

Quels doivent être, en fin de comp­te, nos sentiments au lendemain de Pessa’h?
Le Ramban livre, à la fin de la parachath Bo ( Chemoth!Exode13,16), une grande idée concer­nant la sortie d’Egypte : « Des grands miracles qui se sont déroulés aux yeux du monde entier, on en arrive aux miracles discrets … » – ceux qui nous arrivent au quotidien, quand tout marche bien et même quand les choses ne suivent pas la voie que nous souhaitions, sans oublier le fait, constant quant à lui, que parmi les innombrables cavités et les nombreuses ouvertures de notre corps« aucune d’entre elles ne cesse de fonction­ner car si cela arrivait, il est su devant le Trône céleste que nous ne pourrions rester même une heure en vie. »
La toute-puissance de l’Eternel s’est dévoilée aux habitants du monde entier lors de la Sortie d’Egypte. L’humanité en a été troublée, car elle a dû constater que l’ordre naturel n’était pas celui qu’elle pensait, mais dépendait au contraire tota­lement et sous tous les angles, dans le ciel et sur terre, dans le règne végétal, animal et humain, de la décision absolue du Maître du monde Qui domine tout, absolument tout.

Logo de Kountrass

 

En lire plus

KOUNTRASS 152eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Le mois d’Adar

un parallèle entre le mois d’Adar et l’ac­tualité s’impose de lui-même: quelle dif­férence entre les menaces et les décrets pris par Haman en son temps, le Premier Ministre d’Assuérus, à Suze, et celles proférées de nos jours par Ahmadinejad contre notre peuple ? Il s’agit du même discours, de la même volonté de détruire tout le peuple juif.
Haman était officiellement un descendant de ‘Ama­leq, disent nos Sages, mais Ahmadinejad ? Il faut au moins reconnaître qu’il souffre d’un syndrome ama­lécite de typologie classique : il est prêt à amener son propre peuple à la catastrophe, à risquer finalement une attaque généralisée des Nations, ou au moins des Etats-Unis, ou peut-être d’Israël, il met les Iraniens dans une situation dramatique sur le plan économi­que, il dilapide tout l’argent du pétrole pour fabriquer une bombe atomique et armer le ‘Hezbollah et quel­ques autres organismes terroristes de la région …
Cette conduite n’est pas sans rappeler celle d’un autre peuple, qui, voici quelques décennies, s’est conduit de la même manière : les nazis ont donné la préférence à l’immense appareil de destruction des Juifs plutôt que de se tourner vers les divers fronts sur lesquels leur pays devait alors se défendre …
Or c’est exactement ce qu’a fait ‘Amaleq en son temps : ce peuple savait que la « baignoire était brû­lante» (Tan’houma Ki Tétsé), mais n’a pas hésité à s’y plonger, afin de la refroidir – car pour ‘Amaleq, et pour ses descendants, le but principal de leur vie est de s’en prendre au peuple juif et à tout ce qu’il re­présente dans Je monde, son message de spiritualité et de morale, de conscience et d’humanisme, quitte à se suicider pour défendre leur propre anti-spiritualité ! « Ils vous ont poursuivis comme le font les abeilles » (Devarim!Deutéronome 1,44), Rachi expliquant cette comparaison : « De même que cette abeille, quand elle pique un homme, meurt de suite, de même eux, dès qu’ils vous frappaient, mouraient sur le champ … » Ils le savaient, et pourtant ils insistaient …
Cette conduite d’Ahmadinejad est donc intéressante, parce qu’elle nous permet de supposer que son essen­ce est amalécite.

Logo de Kountrass

 

En lire plus

Vers le Haut