KOUNTRASS 143eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

La providence nous protège

La Main de la Providence nous aide et nous protège, disent ceux qui avaient des doutes quant aux intentions réelles des Palestiniens!

Pour eux, il n’y a rien de plus fantastique que d’observer ce qui se passe devant nos yeux: il n’est pas possible d’y voir autre chose que la Main d’Hachem !
Et ce n’est pas la première fois qu’une telle intervention est sensible dans l’histoire dans laquelle nous sommes plongés.
Quiconque connaît la Charte du Fata’h (OLP) sait quelles sont ses intentions: jeter les Juifs à la mer et éradiquer la présence juive de Terre sainte, pas moins. Celle du ‘Hamas fait référence au triste faux antisémite, les Protocoles des Sages de Sion, pour justifier une position analogue. La seule différence concrète entre le Fata’h et le ‘Hamas est que ce dernier ne se contente pas de l’avoir écrit noir sur blanc sur son programme: cet autre organisme terroriste l’applique dans la réalité concrète, comme peuvent malheureusement en témoigner les Juifs qui vivent dans les alentours de son bastion, la Bande de Gaza.
Mais les “Palestiniens”, déjà sous Arafat, sont devenus maîtres en matière de fourberies et de jeux politiques: d’un groupe insignifiant de gens en provenance des divers pays, limitrophes ou non, ils sont parvenus à se faire passer pour un peuple unifié, et à grimper dans l’estime des Nations, au point de parvenir, actuellement, à ce que de très nombreux pays soient déjà prêts à les reconnaître comme Etat indépendant.
Et Israël se retrouve de plus en plus isolé dans la société des Nations! Pourquoi refuser un tel droit aux Palestiniens, surtout à un Abou Mazen qui se présente comme un personnage prude et droit, et qui a abandonné le terrorisme de son prédécesseur! Que peut-on répondre à cela? Rien.
Du reste, Binyamin Netanyahou était en train de préparer un discours de haute voltige, du niveau que lui seul est capable de rédiger : il donnerait tout aux Palestiniens, tout en tentant de ne rien donner, mais serait obligé de faire des concessions, etc.

 

Logo de Kountrass

 

Obama pour sa part comptait lancer également un projet d’accord entre les deux entités, Israéliens et Palestiniens, avec certaines “libéralités”.
Mais la grande question restait posée: et si cet Etat palestinien devenait soudain un Etat terroriste, avec le genre de régime qu’impose le ‘Hamas dans la Bande de Gaza ? Allons donc, pourquoi être si pessimiste, tout s’arrangera, nous aurait-on dit. Nombre d’entre nous en furent convaincus. Peut-être ont-ils raison, mais ils ne pourront qu’accepter l’idée qu’à présent, dans tous les cas, l’option de la concession d’un Etat pour les Palestiniens de la part d’Israël, avec tous les risques objectifs que cela comportait, est a priori enterrée.
Et ce n’est pas la première fois qu’un tel scénario se déroule: il aurait suffi aux Palestiniens du Fata’h et du ‘Hamas d’attendre encore quelques semaines pour annoncer leurs nouveaux accords de gouvernement d’union nationale pour qu’Israël soit piégé! Un tel accord alors entre le Fata’h et le ‘Hamas, avec le soutien des Nations, aurait permis le transfert de dizaines de milliers d’armes provenant d’Iran depuis la Bande de Gaza vers la Judée et la Samarie ! Que D. nous protège d’une telle éventualité ! Le pays tout entier aurait alors risqué de connaître le triste sort des agglomérations situées autour de Gaza, de Beèr Chéva’ à Ashdod, ou pire encore !

Cette possibilité n’est du reste pas encore exclue …

Mais non, ils n’ont pas su attendre, et cela a permis à Bibi de changer totalement de cap: le Fata’h doit faire un choix, a-t-il de suite déclaré, soit la paix avec Israël, soit la paix avec le ‘Hamas. Les deux ensemble, c’est impensable.
Si l’on se souvient, Arafat en était au même point à Camp David, mais il n’a pas pu accepter les offres les plus généreuses qu’on lui faisait. Et de là il a torpillé sa possibilité d’avoir son Etat. Plus tard, quand Baraq a été amené à faire des concessions tout aussi surprenantes, cela a aussi été refusé.
Nous voyons en cela une extraordinaire aide divine, que D. en soit béni !
On pourra nous rétorquer que c’est plutôt un problème dans la mentalité arabe qui provoque ce genre de conduite, une sorte d’incapacité de prendre des décisions et d’endosser des responsabilités teUes que la gestion d’un Etat. C’est possible, mais l’erreur monumentale de proclan1er cette unité quelques semaines avant que les dirigeants concernés, Bibi et Obama, ne se soient pliés devant eux et leur aient offert tout ce qu’ils pouvaient désirer, ne peut, à notre avis, trouver d’autre explication que celle d’une Décision divine de protéger Son peuple d’un danger terrible.
Bien entendu, l’avenir ne sera pas facile. Toutefois, à présent, si cela se confirme, ces deux entités palestiniennes vont travaiUer main dans la main, mais au moins la conduite d’Israël sera plus facilement comprise dans le monde. Il est probable que les Nations vont également réaliser qu’un Etat dans lequel le ‘Hamas serait partie prenante n’est pas acceptable, espérons-le du moins! Et ceu.'< qui pensaient qu’Abou Mazen est un partenaire fiable sont fortement ébranlés …
Il faut prier pour que la Providence divine continue de nous protéger : le danger a sérieusement progressé, en particulier après la mise à mort de Bin Laden, même si au moins à présent nous savons plus clairement quels sont nos antagonistes du côté des Palestiniens.

Rav H. Kahn

OU

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut