KOUNTRASS 166eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Savoir Vivre

Pourquoi pensons-nous que Lapid ne conservera pas son poste longtemps ? Prenons les deux cas suivants, que nous avons vécus (précisons, à l’attention de ceux qui connaissent le quartier : Bathé Ungarn, et Heqdech Biedermann). L’objectif est semblable, les manières d’agir sont différentes. Dans le premier cas, il s’agit d’un responsable immobilier qui souhaite ajouter deux étages à un immeuble qu’il gère, en sachant que ces travaux vont gêner les habitants. Il décide de les convoquer et de leur annoncer leur projet de la manière suivante : « Nous envisageons d’ajouter deux étages à votre immeuble, à votre détriment, il est vrai. Mais nous allons également ajouter une pièce à votre appartement, gratuitement. » Inutile de dire que toute l’opération s’est déroulée sans le moindre incident ! Un autre groupe a voulu construire un centre commercial dans la série d’immeubles dont il avait la responsabilité… de force.

 

Les responsables ont attaqué en justice les habitants qui n’avaient pas payés leurs loyers (réduits, parce qu’il s’agit de « demé maftéa’h », baux de location à longue durée, assortis d’un « pas de porte ») ; d’autres ont été menacés. L’atmosphère s’est rapidement dégradée, conduisant les deux partis à des confrontations parfois violentes. Inutile de préciser que, non seulement aucun projet n’a pu être réalisé, mais que la légitimité des responsables a été remise en question (l’affaire est toujours entre les mains des tribunaux…). La morale est simple : vous voulez obtenir de l’autre qu’il accepte les désagréments que vous allez lui faire subir, sachez le respecter, lui apporter en compensation des avantages, et vous réussirez facilement. Lapid ignore ce secret : il ne cesse de menacer de frapper le public des dispositions les plus cruelles, s’attaquant en particulier aux classes faibles, mais aussi à celles qu’il avait tant promis de défendre, les classes moyennes. En revanche, les gens riches continuent à obtenir de nombreux avantages, bénéficiant de taux d’impôts dérisoires et profitant d’aides gouvernementales des plus généreuses. Sans oublier les cas de tycoons ayant droit à des aménagements avec les banques qui peuvent faire rêver les petites gens, qui, pour quelques sous, se voient poursuivis en justice. Lapid aurait pu amadouer le public en mettant en oeuvre ses qualités oratoires. Mais comme il semble ignorer qu’il faut composer avec les gens, il risque fort de terminer sa carrière politique bien plus vite qu’il ne l’avait imaginé. Que dire ? Nous ne le regrettereons pas.

 

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous Acheter la clé USB Kountrass

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut