KOUNTRASS 164eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Que s’est-il passé ? Et surtout, que va-t-il se passer ?

Les partis religieux ont obtenu de bons résultats lors des dernières élections : plus de 500.000 voix (sans compter les 140.000 voix qui ont été « gâchées » par des partis sans avenir).
Il est vrai que le parti de Yair Lapid, Yech’atid (« il y a de l’avenir ») a également attiré le même nombre d’électeurs. Bien que la population, majoritairement traditionnaliste, n’adhère pas à sa conception et aux changements qu’il veut imprimer (autobus le Chabbath, conversions facilitées, mariages civils, voire pour tous, etc.), il est parvenu à dominer la situation, et risque à présent de
réaliser nombre de ses projets, parmi lesquels la réduction du nombre de jeunes ayant le droit d’étudier la Torah et l’introduction par la force de programmes culturels que les Yechivoth refusent (ce qui implique la diminution ou l’annulation des maigres aides qu’elles reçoivent).

 

ÉDITORIAL nº164 : Par rav H.Kahn

La raison de ce succès repose en fait sur Neftali Bennet,le dirigeant du groupe “Habayith hayehoudi”, la “maisonjuive”, émanant du groupe religieux-nationaliste (datileoumi).
Il vient de commettre un acte de trahison grave et impardonnable envers le public orthodoxe, et envers une grande partie de ses électeurs, en concluant sans hésiter une alliance avec Lapid. Et ce dernier n’a pas non plus hésité à abandonner ce qu’il déclarait tout au long de sa campagne électorale, à savoir que les installations en Judée et Samarie pèsent trop lourd sur les finances du pays, et que c’est un élément inacceptable sur le plan idéologique.
De grands idéologues, qui croient en ce qu’ils disent, ou de parfaits opportunistes ?
Mais, à dire vrai, Netanyahou ne s’est pas mieux conduit : sorti affaibli des dernières élections, il n’a pas su devancer l’alliance entre ces deux partis et proposer à Bennet de former un gouvernement avec les partis orthodoxes. En conséquence c’est la présente équipe qui s’est mise en place, avec le risque que ses nouveaux camarades politiques le mettent à l’écart, neutralisant totalement son influence. Mais en tout cas, les partis orthodoxes jugent avec beaucoup d’amertume la conduite de Netanyahou.
Il ne fait aucun doute que la période qui s’ouvre va être rude, que D’ nous en préserve !

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous Acheter la clé USB Kountrass

 

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut