Kountrass 41

KOUNTRASS 41eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Le rav Israël Méir LAU

Le rav Israël Méir Lau vient d’être élu Grand rabbin d’Israël.
Après avoir été pendant neuF ans le Grand rabbin très populaire de Nethanya, Il connut une première promotion lorsqu’il Fut nommé au poste de Grand rab­bin de Tel Avlv. Aujourd’hui, à l’Sge de 56 ans, Il ac­cède au poste le plus élevé dans la hiérarchie rabbini­que de l’Etat et  Heikhdl Chelomo, siège du grand-rabbinat d’Israël à Jérusalem, non sans que cette nomi­nation ait soulevé controverses et débats.

Le rav Lau a bien voulu répondre à nos questions.

 

Logo de Kountrass

 

Interview du Grand rabbin ashkenaze d’Israël

Rescapé des camps, il est sorti de Buchenwald, puis passé par … la France.
Rav Lau : «En effet, mais pas pour longtemps : je devais monter en Erets Israël grâce aux bons  soins de la ‘Aliyath haNo’ar, via  Marseille. Et je me suis retrouvé  pour trois ou quatre semaines dans  une petite ville du nom d’Ecouis, où Judith Hemmendinger dirigeait une institution pour jeunes resca­pés des camps, de Buchenwald en  particulier Elie Wiesel y a séourné au même moment. Il était plus âgé que moi et affirme se souvenir de notre rencontre, ce qui n’est pas mon cas. Par la suite, nous nous sommes rencontrés de temps à autre, à l’occasion de ma­nifestations ou de congrès.
Q : Pensez-vous que vous ayez exercé une influence quel­conque sur la ville de Tel Aviv, au cours de la période relati­vement brève où vous y avez occupé les fonctions de Grand rabbin?

R: Oui, et je dirais même une influence significative. Tout d’abord, il a été possible de consoliderider les services religieux existants de la ville, domaine dans lequel il y a toujours du travail à fournir, des améliorations à apporter. Nous avons développé un réseau de miq­waoth, avec tout le confort et tous les perfectionnements halakhiques possibles aujourd’hui. Nous avons même mis en place des installa­tions spéciales pour infirmes, ce qui n’existait pas auparavant; nous avons également construit le seul bain rituel de Tel Aviv conforme à l’avis du Rachab (2) parmi les 50 autres miqwaoth de la ville. Ce ne sont là que quelques exemples il­lustrant comment l’on peut tou­jours apporter une contribution dans le domaine de la Halakha à une cité fondée il y a 80 ans.
Il y a ensuite les autres axes d’intervention : le ‘érouu, les abat­toirs, la cacherouth des hôtels, l’introduction d’un tamis électrique dans chaque pâtisserie, en bref, tous ces éléments insignifiants en apparence, mais qui ensemble ca­ractérisent la qualité des services
(1) Voir le livre de Judith Hemmendinger, les enfants de Buchenwald, Editions Pierre Marcel Favre, 1984, où elle rapporte un assez long texte du Grand rabbin Lau, pp. 31 à 42.

Rav H. Kahn

OU

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut