KOUNTRASS 203eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Il ne se Trump pas tellement…

Il est tout de même intéressant de voir comment le monde d’aujourd’hui fonctionne. Trump a décidé de suivre la logique : le grand problème du monde moderne est le ter- rorisme musulman. C’est un fait. Du reste, son pays est d’ailleurs bien placé pour le savoir,

l’attentat des Tours Jumelles du World Trade Center, avec ses 3000 morts, ayant eu lieu sur (son territoire. Il est vrai que celui de l’Ambassade américaine en Lybie s’est déroulé ailleurs qu’aux Etats-Unis même, mais il a concerné la nation américaine dans sa chair profonde, jetant un ambassadeur dans sa tombe. Il est tout de même chose rare qu’un représentant diplomatique d’un pays fasse l’objet d’attentats et d’actes de violence d’un tel niveau mais ce n’est pas tout : les menaces fusent de toutes parts contre l’Amérique et contre ses citoyens.

Trump n’a pas besoin d’être un très grand stratège pour en conclure qu’il faut contrer la rsource du mal, à savoir l’ensemble des groupes islamistes, avec Daesh à sa tête. D’ailleurs, l’armée américaine a visiblement déjà reçu des ordres en ce sens.

Trump poursuit également ses mesures dans la même logique, et a décrété une interdic- tion de séjour à des musulmans originaires de certains pays réputés anti-américains. Et en effet, pourquoi ouvrir les portes, même de manière provisoire, à des gens dont le régime menace directement la sécurité et les principes généreux des Etats-Unis ?

Mais c’est là que Trump se heurte à une résistance fantastique : des manifestations sont organisées partout, et les tribunaux contestent sa décision la considérant comme non accep- table sur le plan législatif. Même Obama a vivement réagi ainsi que le dirigeant de l’ONU, le porte-parole de l’Union européenne, le Ministre français des Affaires Etrangères et la mi- nistre de la Justice aux Etats Unis, qui a payé son audace de son poste : limogeage immédiat, avant même son remplacement par un homme de Trump…

On se croirait en Israël, où la Cour suprême est exactement capable de prendre des décisions
du même ordre, quitte à supprimer les moyens de défense élémentaires nécessaires pour assurer la sécurité des citoyens du pays. Et pour cela, elle pourra interdire certaines conduites sécuritaires dures, entraver la construction de murs de sécurité, admettre la propriété de gens (sur des terrains alors qu’ils n’ont pas le moindre document le prouvant, etc.

Il faut donc se poser la question : comment comprendre ce courant commun présent dans deux systèmes a priori totalement indépendants – les tribunaux américains, et ceux d’Israël ?

Du reste, sur un autre plan encore, les choses se passent de la même manière : tant aux Etats Unis qu’en Israël, les gens préposés à diriger leurs pays (le président Trump et le Premier ministre Netanyahou) font l’objet d’une poursuite insensée de la part de l’establishment, par la voie des médias. Messieurs, les règles du jeu que vous avez forcément acceptées veulent que là, Trump soit devenu président, et ici, Netanyahou soit un dirigeant légitime, encore plus que son homologue américain ! Car si Trump a eu droit à 40% des voix, Netanyahou est accepté par une grande majorité d’Israéliens, et on ne voit pas comment il serait possible de l’évincer par voie électorale ! Vous ne pouvez que vous plier, ce que vous refusez…

 

Logo de Kountrass

 

Tout cela interpelle.

On dirait qu’une sorte de front international de gauche s’est formé, anarchiste, suicidaire (à notre avis), mettant finalement en danger le monde entier, et leurs pays certainement. Mais leurs principes de respect d’autrui et de liberté pour tous sont à leurs yeux tellement Iimportants, que le reste des considérations est à mettre de côté, à supprimer, à condamner.

La vox populi ? Aucune importance le peuple n’a rien compris.

Ces voix conduiront l’Occident à sa perte, si on les laisse continuer à dominer la scène politique, et là, Trump a parfaitement raison.

Du reste, les Musulmans ne peuvent que se réjouir de cette situation. Le monde occidental déclinant permettra à leurs membres de s’installer partout et jouer le jeu de la plus fan- tastique Reconquista (mot espagnol et portugais, en français « Reconquête ») imaginable, dépassant la volonté de reconquérir les terrains perdus au Moyen Age par les Musulmans en France et en Espagne, et les conduisant à présent à occuper le terrain partout, même aux Etats Unis !

Il est passionnant d’observer cette lutte qui se déroule sous nos yeux : Trump l’a lancée là avec panache, après toute une période durant laquelle Obama l’a totalement esquissée, voire a joué le jeu islamiste. Va-t-il parvenir à tenir le choc, et à renverser la vapeur ? Cela n’est pas évident. Et s’il échoue, il y a fort à parier que le monde va réellement être de plus en plus dangereux !

Les Iranais, donc, gagnent du terrain, aidés par des transfuges occidentaux, contre une sorte d’axe liant deux personnalités cardinales, Trump et Netanyahou, personnifiant l’autre posi- tion, à laquelle nous adhérerions plus facilement.

On avance vers le combat final ? Le chapitre 24 du prophète Yechayahou est consacré à une période qui y ressemble. On y lit une description de l’ambiance qui règnera dans le monde êavant ce moment clé : “La terre est attristée et flétrie, le monde est désolé et languissant, l’élite de la population est abattue… Le vin est en deuil, la vigne est contristée, tous ceux qui avaient le cœur joyeux soupirent… Adieu les gais tambourins, adieu la joie bruyante de ceux qui s’amusaient, adieu le plaisir de la harpe ! On ne boit plus de vin en chantant, les liqueursfortes ont un goût amer pour les buveurs.” Peut-être. Et c’est plus qu’encourageant…

 

OU

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut