KOUNTRASS 180eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Gog et Magog, la France et la sécurité…

Nous sortons des Grandes Fêtes. Nous avons prié pour le dévoilement de la Gloire divine sur terre dans toute Sa Sainteté, thème développé dans la troisième bénédiction de la ‘Amida de Roch Hachana et de Yom Kippour, dans la Qedoucha. A Souccoth, nous avons lu les haftaroth parlant de la guerre de Gog et de Magog, qui doit avoir lieu durant cette fête – une date est même livrée, celle d’après la Chemita… C’est bien d’actualité ! “Si tu vois les nations qui s’affrontent les unes aux autres, attends-toi aux premiers pas du Machia’h” – disent déjà nos Sages (Beréchith Rabba 42,4). Daesh, Al Qaeda, le Hezbollah, le Yémen, la Syrie, et les autres, tout cela connait actuellement un grand remue-ménage. Il suffit de se rendre sur le Golan pour être aux premières loges. La France n’est pas absente de ce mouvement. Bien entendu, nous faisons allusion à la présence de plus en plus lourde de musulmans, et des incidences que cela peut avoir pour nous. Et pour ce pays. Mais pas seulement. On pourrait parler du “mariage pour tous”, qui collecte un grand public, alors qu’en ce qui concerne le mariage tout classique, tout le monde s’entend pour trouver cette structure rétro et dépassée ! Mais parlons de l’un des éléments clé de la France : la sécurité. Elle touche au social, au financier, et en fait à la vie des gens qui se sentent entourés et protégés par un ensemble de structures qui sont censées épargner aux gens la précarité et les risques de la vie. On est protégé, en France.

 

Logo de Kountrass

 

C‘est une bonne chose ? Oui, et non. Parce qu’alors, on est amené à ignorer la vraie Source de sécurité, celle de la Protection divine, qui n’a plus Sa place, dans cette société. Quand un Français se rend par exemple en Erets Israël, il se sent très désorienté par le manque de sûreté : pratiquement pas de sécurité sociale, l’assurance maladie fonctionne encore pas trop mal, peu de garanties sur le plan de l’emploi, on trouve souvent des employeurs au noir, sans parler des diplômes, qui, malgré les dix années passées à les obtenir, peuvent ne pas valoir grand-chose. Toutefois, cette protection tout azimut que l’on ressent en France est en train de se fracturer. Les choses ne vont plus. On ne peut plus être sûr d’avoir droit à toutes les fonctions de sécurité comme on en avait dans le temps, la sécurité sociale craque, sans parler du fait que les services de l’Etat sont de moins en moins évidents : dans le temps, une lettre déposée à la poste à Nice était obligatoirement le lendemain partout, même dans un village abandonné de Lorraine. De nos jours, cela prendra 3-4 jours au moins. Et le reste à l’avenant. Cette chute de cette quiétude que l’on ressentait par le passé dans l’Hexagone nous paraît intéressante, parce qu’elle pourrait, elle aussi, signifier l’arrivée des temps messianiques. Rav Wolbe faisait déjà remarquer, à partir d’un commentaire du Ramban sur les premiers jours de la Création, que le passage de la période actuelle à celle à venir se traduit par un crépuscule, quand les données précédentes perdent de leur acuité et de leur force. En France, cela nous paraît flagrant. Que l’Eternel fasse que ce soit bien ce phénomène pré-messianique que nous voyons se dessiner devant nos yeux, et qu’Il nous amène vite, de nos jours, la vraie délivrance !

OU

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut