KOUNTRASS 194eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

Cherchez l’erreur !

D‘après une publicité locale ancienne pour une certaine marque de voitures, 160 000 personnes – qui avaient adopté telle ou telle marque – ne pouvaient pas se tromper ! Dirons-nous la même chose des Nations, actuellement ? Certainement pas : toutes critiquent la conduite du peuple juif face à ses ennemis les plus radicaux, lesquels se jurent de rejeter Israël à la mer, et faisant tout pour tuer le plus de Juifs possible – au couteau, à la pierre, mais aussi, à certaines périodes, aux scuds et autres engins mobiles, quitte même à utiliser des moyens encore plus dangereux, si ce n’est la Providence divine Qui les en a empêchés (voir notre article sur les 25 ans de la Guerre du Golfe). Quand un attentat critiquable sous tous les angles entraîne la mort de cinq fidèles dans une synagogue à Har Nof, auxquels on ne pouvait reprocher que de vouloir prier devant l’Eternel, l’ONU parle d’un « incident » (au courant duquel cinq Israéliens ont trouvé la mort, ainsi que… deux Palestiniens !). Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres, se répétant malheureusement sans cesse, que D’ nous en préserve ! Et l’actuel président de cette honorable institution de s’immiscer dans le conflit et de prendre parti : « On ne peut éternellement occuper les territoires d’un autre peuple », dit-il, en oubliant totalement de quel côté provient la violence, et qui est le premier « occupant » du pays, si ce n’est le peuple juif. De notre part, combien de Juifs ont-ils osé utiliser la violence contre les Arabes, en période calme – cette violence aveugle frappant des « innocents » ? Trois, quatre personnes ? Immédiatement critiquées par l’ensemble du peuple juif e surcroît, et condamnés
par les tribunaux israéliens ?

Logo de Kountrass

 

Alors que le moindre des shayids palestiniens voit (enfin, façon de parler) sa famille recevoir une aide de l’Entité palestinienne et d’ailleurs, ou ses parents reçus le lendemain par le rais. Même leurs maisons, éventuellement détruites par Israël, se font reconstruire grâce à des fonds spéciaux (parfois d’origine européenne…). Sans foi, on peut effectivement se demander quelle est la logique de tout cela. Cependant, nous savons que tout ceci ne nous dirige que vers une seule issue, un seul événement. En effet, on ne semble plus très loin du jour où toutes les Nations se dressent contre nous et viennent, dans ce mouvement désigné comme la « Guerre de Gog et de Magog », envahir tous ensemble la Terre d’Israël – la suite est déjà décrite dans les prophéties. Prière de relire celle de Ye’hezqel (Ezéchiel 38 et 39 en particulier). Peut-on, dès lors, rester tranquille ? Certainement pas. Ces temps seront difficiles, sans doute aucun, mais, justement, nous avons eu la chance de vivre un avant-goût de cette période durant la Guerre du Golfe. Nous avons profité, à cette occasion, d’un peu de l’extraordinaire intervention de la Providence divine à notre égard (voir l’article d’histoire cité plus haut, paraissant dans le présent numéro). Prions l’Eternel de nous aider et de nous protéger pour la suite de la même manière !

OU

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut