KOUNTRASS 168eme NUMERO

Dans Orthodoxes/Rav Henri Kahn

A la veille de la nouvelle année

Q’uel grand bienfait l’Eternel accorde au peuple juif, en lui donnant une période durant laquelle il doit revoir ses actes et reformuler son avenir ! Car telle est la nature de Roch haChana puis de Yom Kippour, ces Grandes Fêtes que nous allons vivre sous peu. Que pouvons-nous revoir, à quoi devons-nous penser, comment reformuler notre avenir ? Bien entendu, ce sont des questions que chacun doit se poser. Toutefois, une remarque du rav Guidalia parue dans sa Iguéret ha’Hinoukh (juin-juillet 2013) a attiré notre attention : la jeunesse juive orthodoxe de France est en voie de disparition, écrit-il ! Il arrive à cette conclusion en mettant de côté la communauté vieillissante qui fréquente les cours et les Kollelim en France. Il reconnaît toutefois que le nombre d’écoles juives augmente, mais pas celui des jeunes adolescents. Une partie bénie s’est rendue dans les Yechivoth en Erets Israël, mais quand il s’agit de renforcer les Yechivoth françaises, c’est à des ba’hourim israéliens que l’on fait appel (en sachant que ce n’est pourtant pas forcément une bonne chose pour eux que de leur faire découvrir le matérialisme sans mesure de la France…). Nos adolescents titubent, ne savent pas comment gérer la Tora et les mitswoth, en parallèle avec la vie française, sa permissivité, sa perméabilité à toute incitation aux passions et à la chair, sa décadence.

Logo de Kountrass

 

Le sérieux était la marque de référence des jeunes Français voici encore quelques décennies ; il faisait que les Yechivoth en Erets Israël les acceptaient sans aucune hésitation. Ce n’est plus le cas. C’est ce que nous constatons pour notre part. Force est de relever l’existence d’un problème. L’ancienne génération était idéaliste, et trouvait en cela les moyens de dépasser les incitations matérialistes locales si puissantes. La nouvelle génération ne parvient pas à y échapper, quand, en plus, les parents cherchent à assurer à leurs enfants un confort maximal, des vacances en or et « tout le bien du monde ». Le problème d’internet s’ajoute à cela, bien entendu : qui, en France, conçoit qu’il faut éviter toute promenade sur le net sans filtre, qu’il faut interdire les iPhone et autres moyens de « communication » ? Enfin, et c’est plus qu’important (la preuve en étant que la Tora l’interdit), qui pense à détourner sa vue des scènes qui vont contre la pudeur ? Tout cela finit par désarçonner n’importe quel jeune et peut avoir les conséquences les plus graves. Comment contrer un phénomène si désastreux ? Erets Israël a eu droit à la présence de tels Grands en Tora, jusqu’à ce jour, et leur influence a garanti le développement du monde de la Tora de manière saine et équilibrée, à notre avis. Pour le judaïsme français, le moment est délicat. Il faut prier pour que l’Eternel ouvre nos yeux et nous montre comment réussir dans le ‘hinoukh de notre jeunesse ! Il est clair qu’il faudrait l’intervention d’une haute personnalité, d’un rav Hirsch, ou d’un rav Yerou’ham (le machgia’h de Mir d’avantguerre), des gens d’une trempe suffisamment forte pour prendre en main un tel domaine, mais, à défaut, à nous de prendre conscience de l’immensité du problème et du grand danger qui menace nos jeunes !

Prions pour que l’Eternel inscrive toute la communauté dans le Livre de la vie, une vie spirituelle, dégagée de toute influence de cette culture environnante, devenue si nocive.

5.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous Acheter la clé USB Kountrass

 

https://www.torah-box.com/auteurs/rav-henri-kahn_52.html Directeur du journal juif orthodoxe "Kountrass".

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Vers le Haut